Une pièce de Goldoni.
Adaptation, mise en scène et scénographie : Christine POUQUET.

Les femmes ! A la maison ! "A la maison c'est moi qui commande", le ton est donné, on ne s'amuse pas chez les rusters ; les femmes sont censées rester au foyer, pas question d'aller s'encanailler au carnaval de Venise.
Lunardo, marchand vénitien et ses compères tiennent enfermés épouses et enfants sous prétexte que l'extérieur, vicieux et vicié, les corromprait à jamais.
Ne se fréquentant qu'entre eux, ils sont juste capables de rabâcher avec nostalgie ces anciens temps où les valeurs patriarcales d'ordre et d'économie étaient honorées et cultivées. "Et tout ça c'est la faute à la liberté" vont-ils même jusqu'à se lamenter !
Eprises de liberté, les héroïnes des Rustres en sont ici les vigilantes gardiennes. De son XVIIIe siècle, Goldoni nous inciterait-il malicieusement à réfléchir sur la place des femmes et des hommes dans la société ? Serait-il diaboliquement visionnaire et le plus féministe des auteurs du répertoire théâtral ?
Il m'est apparu comme une nécessité de faire parler de "nos rustres" pour que chaque jour soit une journée internationale des droits des femmes.

Date

Ouverture du 08 au 08 mars 2024
JoursHoraires
VendrediÀ partir de 20h30

Tarifs

Tarif Min. Max.
Tarif de base 10€